Seule …

Seule sans lui

Phrase qui a longtemps tourné en boucle dans ma tête, quand j’étais trop submergée par ma famille pour trouver une seule réponse.

Quelle femme, ne s’est pas posée la question ?
Et s’il n’était plus là ? Et si je me retrouvais seule du jour au lendemain ? 
Il peut y avoir mille raisons …
De la séparation au décès, jusqu’à la fuite en pleine nuit avec ses enfants sous le bras 
Pour certaines, cela sera un déchirement, pour d’autres, un soulagement. Pour beaucoup, une grosse galère. 

Comment réussir (au delà de l’émotionnel évidemment) à continuer de s’occuper de ses enfants, sans devoir transgresser toutes ses convictions …

Je pense en particulier aux femmes qui n’en peuvent plus de vivre en couple, et qui ne peuvent pas partir car elles sont mamans au foyer, ou bien ne gagnent « qu’un smic »
Je pense aussi aux mamans au foyer, qui souhaitent être présentes pour leurs petits, leur éviter cantine, garderie …. Aux mamans d’enfants instruits en famille, qui voudraient pouvoir continuer même si elles se retrouvaient seule …Aux mères qui devraient retourner vivre chez leurs parents par manque de revenus.

Avez-vous peur de ce qui pourrait arriver ?

Moi oui, c’est une de mes hantises depuis la naissance de mon deuxième enfant. Devrais-je remettre les enfants à l’école, passer outre mes convictions, aller travailler pour pouvoir payer loyer, cantine, garderie, nounou, nourriture. Les voir beaucoup moins pour gagner un smic ? Retourner chez mes parents ?
L’idée d’affronter la vie seule est déjà douloureuse, mais penser que je devrais aussi renoncer à m’occuper de mes enfants comme c’est notre désir, me pèse énormément.

Je sais que cela se fait, un grand nombre de mamans font ce parcours du combattant tous les jours, que ce soit par choix, ou par obligation. Je le ferais évidemment, si je le dois, mais justement, pourquoi je ne pourrais pas, dès maintenant commencer à créer mon indépendance ?
Commencer à gagner sa vie, tout en continuant ce qui nous tient à coeur.

 

C’est ce que j’ai décidé de faire .

Devenir Webentrepreneure, c’est un sacré pas, que l’on n’ose pas toujours faire.
Il existe des formations pour apprendre comment faire, mais surtout, ça aide à créer un réseau autour de nous, d’entrepreneurs qui comme nous commencent, et j’y trouve beaucoup de ressources dans les échanges.
Et cerise sur le gâteau, Je découvre que ça me plait de créer quelque chose par moi-même, c’est vraiment très satisfaisant après avoir passé des années à s’occuper de ses enfants (non moins satisfaisant, juste différent).
J’ai aussi cette envie de devenir indépendante financièrement, peu importe ce qu’il arrive. Alors, évidemment, un homme aussi peut se retrouver seul, mais, restons lucide, la précarité touche surtout les femmes.

Il y a différentes façons de devenir Webentrepreneure.

Pour pouvoir concilier mes convictions et ma vie, l’affiliation et le marketing de réseau me semblent être un bon début.
J’ai aussi très envie d’accompagner un maximum de femmes, de mères vers leur indépendance financière.
Pas après pas … Je vous invite à m’accompagner dans mon cheminement.
Et chez vous ? Avez vous déjà eu une prise de conscience de ce type ? Les mêmes peurs ?
N’hésitez pas à me faire partager votre expérience en commentaire ou par email.

Tu as envie de créer toi aussi ton business de chez toi ? Je te propose 7 jours pour créer ton business de chez toi !